HF G : physicien de formation + études en sciences éco et pol Élu Verdu 89, 94, 98, 03 18 Fev 2005 : min delegué au gouv en ligne Membre commission des fin publiques Exp large et diversifiée

HFG : Subv pour Ctik: 125000$ 50000$ pour le fonctionnement de base de ctik, 25000$ pour les reflexions sur la demo en ligne Imp. Des discussions sur ce qui sera fait. Lorsqu’on parle de démocratie en ligne, on parle d’une structure : Tableau : Gouvernement – Citoyen (parenthèse de l’importance des fleches dans un tableau) Info du C au G – Débats entre citoyens Le G consulte les C Démocratie :Le citoyen peut se poser des questions sur le fonctionnement du gouvernement Le gouvernement peut quant a lui consulter les citoyens Entre les deux, le débat public

role des TIC dans la concrétisation du mécanisme de démocratie

G rend des comptes aux citoyens, notamment en produisant des rapports. Des journalistes lisent l’info et la transportent aux citoyens Voyons comment l’ Comment rendre info digestible et qui doit le faire ? Possibilités de questionner les comptes rendus par l’état, son fonctionnement et sa gestion des fonds. Quelle est la sécurité de l’information dans la reddition de comptes? Quand on pose une question, est-ce qu’elle peut s’intégrer dans un débat public? Doit-il y avoir une certaine éthique dans un forum de discussion (ex.) ? Quantité de l’iformation vs sa pertinence. Comment traiter les réponses aux questions ouvertes? Lors des consultations (nombreuses déjà), est-ce que les réponses aux consultations doivent etre publiques, l’individu doit-il etre identifié? Doit-on savoir la position du citoyen? Quel est le rôle du regroupement? Qui doit gérer les forums de discussion? Organes indépendants, ou par le gouvernement. Le résultat du débat public, doit-il être rendu public? Il faut trouver le moyen d’avoir un corps externe pour gérer cela… Concernant le processus électoral : se pose aussi la question du rôle des élus (amélioré, changé?). Les nouvelles tech peuvent elles améliorer la participation électorale ? Avec toutes les questions sous entendues…

On peut débattre de ces quesrtions longuement. Le gouvernement est en logique d’action : d’ici juin, le gouv. Doit sortir un doc (gouv en ligne, questions juridiques, protection vie privée, consultations, d’orientation soumis a la consultation. Aout, sept, oct, rencontres prévues par rapport a ce document. En décembre, un mémoire doit etre soumis au conseil des ministres pour etre appliqué en 2006. Ce dont il a besoin, qu’est –ce qui est prioritaire, étant donné qu’on ne peut pas tout faire.

Gouvernement : toutes les strates gouvernementales sont comprises dans cette présentation. « Dans ce grand projet, si on veut etre sérieux et réussir, il faut y aller pas a pas, petit succès par petit succés, (…) sinon on risque l’indigestion. »

Période de questions HFG : l’important est de réfléchir aux différentes questions qui sont posées dans cette présentation. JY Baudoin : dans le doc, les multipalliers gouvernementaux seront-ils couverts? HFG : fed, municipal et provincial, des liens sont a faire entre toutes ces strates. La démocratie se vit au niveau local, dans les zones de débat où les citoyens peuvent établir une position collective. Christian Vaillant (CLÉ): Participation électorale et améliorations avec le gouv en ligne. Probleme des personnes ayant une déficience d’écriture et de lecture. Déficit démocratique de base, car les gens ne savent pas pour quoi voter. Besoin de faire un effort dans l’apprentissage de la démocratie auprès des populations défavorisées pour que tous les rêves du gouv en ligne se concrétisent. HFG : quand on regarde les préalables d’un gouv en ligne, il y’a l’apprentissage et l’éducation comme tels. Conditions nécessaires avant d’aller de l’autre coté. L’éducation a la démocratie et aux TIC, HFG couvre plutot le deuxième. Par rapport aux personne. Christian Vaillant: probleme d’intégrer le gouvernement en ligne par rapport a la mission de base de l’organisme. Catherine (CDEACA) : consultation publique, possibilités de contribution des groupes? HFG : ce qu’il ne veut pas, consultation devant une salle vide. Démarche proposée : ouverture d’un site pour les consultations, pour avoir l’opinion de la population, puis consultations en région, auprès des syndicats et groupes communautaires. Puis, annonce 15 jours a l’avance dans les médias locaux (hebdo régionaux) pour avertir qu’une consultation aura lieu, et qu’elle est ouverte a tous. Catherine : possibilités de suggérer des groupes. Jerome Savary (itinéraire): question de l’accès aux TIC qui permettent d’accéder à un gouv en ligne. Comment comptez vous permettre aux démunis d’acheter un ordi et de participer au gouv. HFG : question de la démocratisation des TIC : utilisation des lieux publics (biblio) pour accéder à des postes à haute vitesse. L’objectif est de couvrir les écoles, les bibliothèques, et des lieux publics. Pas d’achat d’ordinateurs pour tous. Quelqu’un avait soulevé la question des ordinateques, qui avait soulevé la question au gouv du Québec, pour qu’un relicat d’ordinateurs encore utilsatbles, mais pas a la fine pointe, qui seraient « recyclés » dans la population. HFG relance cette idée qu’il avait trouvée fructueuse : les ordis qui ne sont plus vraiment a date pourraient etre réutilisés. On pourrait concevoir que les bibliothèques se prêtent aussi a ce jeu. Magdalena Molineros : dans le doc d’orientation, sera-t-il question de la diversité culturelle? Ayant fait une enquête sur la perception du contenu des sites gouvernementaux, c’est lourd et repoussant. Prise en compte de la diversité? HFG : importance non seulement du message qui est écrit, mais aussi du picturel dans la communication. Ça demande une modification dans la manière de fonctionner, pour ne pas perdre la rigueur juridique d’un rapport gouvernemental par exemple. MM : tenir compte que la population immigrante ne parle pas toujours le français HFG : pas juste la pop immigrante, la compréhension d’un texte Christian Vaillant : le projet d’ordinathèque était de créer un site pilote pour que les personnes a faible revenu aient accès à des ordis et aux TIC. Le projet n’est pas encore né. Michel Dumais : démocratie en ligne veut dire bien des choses. Pour lui la technologie n’est pas vraiment importante. La première étape : a quand un gouverment vraiment transparent qui expose l’information, sans qu’on ait à « se faire chier » pour trouver cette info. HFG : pour que l’information soit publique. Il y’a des changements de fonctionnement à poser en toile de fond.