Période de discussions : fin de matinée (Note : je n’ai pas tous les noms complets ni les organismes représentés)

Lise Jardin : une pratique démocratique par les TIC fait en sorte que le citoyen se retrouve plus en contact direct avec le gouvernement, est-ce un plus ou un moins? Le problème est qu’il n’y ait pas d’espaces de délibération. La nature des pratiques démocratiques, le processus de délibération.

Sophie Langereau : Impression qu’on est en train de nous sonder, que le gouvernement est en train de mettre en place un service a la clientele. La démocratie est l’autorité du peuple. Importance du financement des groupes pour qu’ils puissent se doter d’un site web. Malika : l’accessibilité, préciser, par rapport a l’appropriation. Non nécessaire de saturer les bibliothèques de matériel que les intervenants ne savent pas toujours utiliser, l’important est avant tout l’appropriation.

Où se trouve la demande pour une délibération démocratique?? On est plus dans une démarche d’offre de services en ligne. Yolande : défis de l’accessibilité. En plus, l’ordi ajoute une tâche. JF Pelletier : démocratie représentative. On est loin d’en être a la prise de décision sur le Net. On est loin d’une révolution au niveau politique. On est plus dans une optique de consultation en ligne que dans une optique de démocratie en ligne. Office Personnes handicapées du Québec : accessibilité aux lieux et aux contenus. Peu d’orientations explicites ont pour le moment. Accès a l’information, il faut être capable de publier l’information. on a besoin d’un outil simple qui facilite la publication d’information. Claude Demers : une question de démocratie. Pour le moment on parle de l’instrument qui va nous permettre d’exprimer une démocratie.

Ch Vaillant : nous ne sommes pas une clientèle. Le gouv en ligne ne peut fonctionner qu’en donnant des services directs à la population, de par l’importance de la communication avec la population.

Allison Powell : sur la participation des jeunes, ils participent différemment. Il faut parler dans leur langage et avec une mise en page qui leur ressemble. Impliquer les jeunes aux niveaux local et global. Utiliser aussi le langage des jeunes. Question culturelle.

Normand Robert : la démocratie en ligne ne doit qu’être un outil, et non une fin. La démocratie est le résultat d’un choc d’idées. La démoc en ligne peut même être une façon de limiter la démocratie participative. Elle doit etre un outil parmi un ensemble d’outils impliquant une démocratie participative. Robert Roy : recherche sur les mesures de cyber gouvernement au Canada. L’enjeu demeure l’appropriation par les citoyens de ces moyens de communication. A ottawa, approche plus bureaucratique. (un doc vidéo sur cette recherche sera disponible bientôt). HFG est progressiste dans le sens où il parle déjà de cyber-gouvernement. Le milieu communautaire a la chance d’être consulté, a sa tribune, et doit s’en servir pour imposer sa vision.

Malika : la place du communautaire et la société civile dans le web. Par rapport a tout ce qui est affichage, analyse, le communautaire est très loin, et c’est un enjeu important pour la communication et l’information.

M.Molineros : On est en train de créer un besoin de se servir de ce média. Le gouvernement se sert d’internet entre autres pour faire des économies. La connexion doit etre gratuite pour que la population se saisisse d’Internet. Les organismes doivent aussi avoir les ressources financières pour faire leur place sur le Net.

M. Dumais : présentement, la démocratie et la participation, les jeunes l’ont compris, et ne nous attendent pas. Exemples : collège notre dame de Lourdes, les jeunes se sont ouverts un blog, ont mis les documents pertinents aux enjeux, et ils parlent de cela. Les parents se sont aussi ouvert un blog. Les directeurs se demandent ce qui se passe… Les jeunes ne vous ont pas attendu, ils sont partis !

M. Cartier : la démocratie par les médias n’est pas nouvelle. Ce n’est pas une question de technologie, mais d’idéologie. A chaque fois qu’on descend proche des gens, de leurs problèmes pratiques, ils embarquent. Il faut amener les jeunes a participer a ces débats.

L. Trudel : réintroduire l’idée de service public et les valeurs sous tendues.

M. Cisneros : lors de la création de communautique, on a adopté une mission : mettre les TIC au service des groupes communautaires, en perspective de l’élargissement de la démocratie. Ça fait longtemps qu’on parle de démocratie, ça exprime les principes et valeurs que nous voulons pour nos sociétés. Proposition : les groupes communautaires doivent transposer leurs valeurs sur le cyberespace, malgré toutes le difficultés énoncées ce matin.